Menu déroulant

diap5

Gauguin, à la Buvette de la Plage

Paul Gauguin, Autoportrait, 1889 
© 2013 National Gallery of Art, Washington, DC
Collection Chester Dale
En 1889, Gauguin est de nouveau en Bretagne. Après un premier séjour durant l’été à l’auberge Destais du Pouldu, Gauguin revient et s’installe cette fois à la Buvette de la Plage à partir du 2 octobre. Mais dès le mois de novembre, Gauguin se retrouve sans ressources. De Haan lui avance alors la pension jusqu’en février 1890. Puis, il quitte Le Pouldu 4 mois pour Paris. En juin, de retour chez Marie Henry, il évoque déjà, dans ses lettres, son désir de partir à Tahiti pour fonder « l'atelier du Tropique ». Sans argent, il se morfond, travaille peu et sculpte le bois. Début novembre 1890, endetté, Gauguin quitte la Buvette de la Plage en laissant en gage ses tableaux.
De nombreuses œuvres témoignent de ce séjour artistique riche : les Ramasseuses de varech (II), les Petites Bretonnes devant la mer (I), Le Saule, La Barrière, la Moisson en Bretagne, les Meules de foin en Bretagne, l'Autoportrait au Christ jaune et aussi L’Oie.