Menu déroulant

diap5

Un lieu reconstitué

Le Pouldu, Les Grands Sables, vers 1920 
© Clohars-Carnoët, mairie, collection de Pierre Le Thoër
La Maison-Musée du Pouldu est la reconstitution de la Buvette de la Plage tenue par Marie Henry. En effet, la buvette originale a été remaniée à plusieurs reprises depuis 1893. Les fresques et tableaux ont été dispersés de par le monde, dans des musées ou des collections privées.


Le Pouldu, Les Grands Sables
Les « P’tits Potins », Le « Chardon Bleu » et l’Hôtel de la Plage
, vers 1930
© Clohars-Carnoët, mairie, collection de Pierre Le Thoër

La commune de Clohars-Carnoët a souhaité faire revivre cette buvette et ce qu’elle représente dans l’histoire de l’art, à l’occasion du centenaire de l’arrivée de Gauguin au Pouldu, en 1989. Ainsi fut achetée cette maison construite sur le même plan et située à une dizaine de mètres de l’originale. Elle a été remaniée par une équipe composée d’un documentaliste et historien de l’art, d’un architecte et de plusieurs partenaires. Inauguré le 8 juillet 1989, l’établissement est baptisé Maison Marie Henry en référence à l’inscription sur l’Oie de Gauguin. En 2010, le lieu est devenu la Maison-Musée du Pouldu, Sur les traces de Gauguin. L’ambiance reconstituée est celle qu’a connue Gauguin lors de son séjour, d’octobre 1889 à novembre 1890, période durant laquelle sont réalisés les décors de la salle à manger. La maison est aménagée avec des objets domestiques et du mobilier d’époque. Les œuvres réalisées par les peintres au Pouldu sont reproduites à l’identique et prennent place dans les différentes pièces.

Pour restituer ce moment-clé, des recherches et une collecte d’informations ont été menées, avec la volonté de s’appuyer sur les témoignages des contemporains de Gauguin, et les correspondances entretenues à cette époque. Par conséquent, il arrive que :

« […] les peintres, lorsqu’ils se font
biographes, traitent parfois les dates
de façon assez cavalière […]. »

Charles Chassé, Gauguin et le groupe de Pont-Aven : documents inédits, 1921.

 « À 63 ans de distance, la mémoire
d’un octogénaire est excusable
d’avoir quelques défaillances ».
Henri Motheré, Souvenir sur l’école de Pont-Aven, recopié par M. Chassé, 1946.

Ainsi ces souvenirs de Marie Henry, comme ceux de tous les protagonistes de cette période, entraînent une certaine subjectivité sur l’histoire relatée.


A reconstruction

The House-Museum of Pouldu is a reconstruction of the Buvette de la Plage run by Marie Henry, as it would have looked during Gauguin’s period of residence, from October 1889 to November 1890. The dining-room was decorated during this period. The house has been fitted out with the domestic objects and furnishings of the time. The work done by the artists in Le Pouldu has been exactly reproduced, and can be found in the various rooms.