Menu déroulant

diap5

Exposition 2014 - Mémoires de Kloar

Le Pouldu en images,une traversée du XXe siècle.

Du 15 juin au 21 septembre

Le passage de Paul Gauguin et ses amis peintres à la fin du XIXe siècle donne aujourd’hui au Pouldu une renommée nationale et internationale. Mais connaissons-nous bien l’histoire de ce paysage de cartes postales ?
  • Autour de l’exposition 
Du 15 juin au 12 septembre
> Promenade accompagnée à la découverte du Pouldu (2h)
Les jeudis à 15h  
Cette promenade est l’occasion de découvrir une partie du patrimoine balnéaire, maritime et militaire du Pouldu, ainsi que des paysages, sources d’inspiration pour Gauguin et ses amis peintres.
tarif : 5,10 € (exposition et promenade)

Se présenter à l'accueil 10 min avant le départ. Annulation en cas de mauvais temps et si le nombre de participants est insuffisant (minimum 4).

 

Une thématique partagée


En 2014, la commune de Clohars-Carnoët a souhaité placer ses expositions estivales au cœur de sa programmation culturelle et rendre hommage à deux hommes qui sont entrés dans l’Histoire du XXe siècle, la grande et la petite.

L’ensemble est rassemblé sous le vocable « Mémoires de Kloar ». Cette thématique axée sur la mémoire locale sera partagée par cinq sites culturels et patrimoniaux de Clohars-Carnoët dans le cadre des Arts en Balades.
Dossier de presse Mémoires de Kloar

 

Mémoires de Kloar


Autour de ce centre, c’est tout un pan de l’histoire de la commune qui sera donnée à voir, le reflet de la collecte minutieuse de Pierre Le Thoër. Cette collecte est le fruit de recherches qui l’ont passionné toute sa vie, et dont la commune en est aujourd’hui la gardienne. En cette année 2014, elle fait bien plus en valorisant ce fonds en quatre thématiques majeures : la vie du bourg, Le Pouldu à l’époque des bains, Doëlan et ses bateaux d’antan, ou encore les abords de la Laïta, et l’abbaye quand elle était château… ; installées chacune dans quatre structures culturelles : la Médiathèque Robert Badinter, la Maison-Musée du Pouldu, le site abbatial de Saint-Maurice, la chapelle Saint Anne de Doëlan. 

TAL COAT, Un homme d’ici


En premier lieu, La Longère et la Chapelle Saint-Jacques évoque un artiste d’envergure internationale et… né ici en décembre 1905. Pierre Jacob, dit TAL COAT. Tal Coat, « le front de bois », le breton, l’universel, l’inconnu, le célèbre, le mutique, le loquace, le marcheur, le philosophe, le laborieux, le chercheur.